Comment planter la betterave fourragère ?

Comment planter la betterave fourragère ?

18 février 2020 1 Par Tina

La betterave fourragère est une culture qui regroupe la sécurité, le rendement et la qualité. En fait, c’est un aliment frais et énergétique qui permet d’assurer l’autonomie des éleveurs. Le rendement de la betterave fourragère peut atteindre 22K UFL (Unité Fourragère Lait)/haavec un coût moins important relativement à d’autres cultures.

Pour optimiser les résultats de récolte, il est incontournable de respecter la bonne conduite technique de la culture depuis le choix de semence jusqu’à la commercialisation en passant par le semis. D’ailleurs, cette filière comme la plupart de cultures reconnait une mécanisation qui lui offre plus d’efficacité et de rapidité. Nous vous invitons dans la suite à jeter un coup d’œil sur la procédure du semis tout en mettant en évidence l’importance des machines comme le nettoyeur séparateur et le trieur à grain.

 

Les apports nutritionnels de la betterave fourragère

La betterave fourragère est un aliment riche pour le cheptel et notamment pour les vaches laitières. Voici ses principaux avantages et limites (BCEL Ouest, 2016) :

AvantagesLimites
Aliment appètent, peu d’encombrement

Apport énergétique sous forme de sucres et de celluloses digestible

Diversifier la ration (conseillée avec le maïs fraichement ensilé)

Bonne pour la santé générale de l’animal

 

Contrainte de la distribution

Conservation à long terme

Ne pas attendre une économie sur la quantité d’autres fourrages distribués

 

Des études établies par BCEL Ouest, 2016 ont montré que le coût fourrager de 1000 litres de lait est réduit en adoptant une ration avec 3kg de MS de betterave :

Ration sans betteraveRation avec 3 kg MS de betterave
Coût fourrager en €/1000 litres31

 

36
Coût concentré en €/1000 litres7656
Coût alimentaire en €/1000 litres10792

Les bonnes pratiques pour le semis de la betterave fourragère

La période du semis

En vue d’éviter les dégâts de gel et les attaques de limaces, il est conseillé de semer entre le 15 mars et le 15 avril. Plusieurs essais menés par l’ITB (Institut Technique de la Betterave) ont prouvé l’influence de la date du semis sur le rendement. D’après les essais, le recouvrement foliaire le plus élevé était des semis du 12 à 17 mars.

Positionnement des semences

Pour avoir une implantation régulière, la vitesse de semis recommandée est de 4 km/h. La profondeur doit être homogène et de 2 à 3 cm.

Les études de l’ITB ont montré que la profondeur idéale est de 2,4 cm. À cette profondeur, la levée est la plus rapide.

Respecter la densité

La densité recommandée pour la plantation de betterave fourragère est entre 90 000 et 100 000 plantes / ha. Pour un taux de levée de 90%, il en résulte de semer entre 120 000 et 130 000 plantes / ha.

Le bon écartement

Pour réaliser ces densités, les rangs doivent être espacés de 45 à 50 cm. Pour tracer les bons emplacements, un tracteur équipé de roues étroites sera nécessaire.

 

Mécanisation de la betterave fourragère : le nettoyeur séparateur et le trieur à grain

L’utilisation des machines agricoles est devenue indispensable afin de profiter le maximum des apports nutritifs de chaque culture.

Dans la phase du semis, on doit tout d’abord assurer la bonne qualité de semences. Pour ce faire, le nettoyeur séparateur de lamultinationale JK Machinery permet d’éliminer toutes les impuretés incluses dans les graines tout en conservant son état. Différents modes et techniques sont disponibles et adaptés à vos besoins de production.

D’autre côté, le trieur à grain de la même société, JK Machinery, consiste à trier les semences selon leurs formes (courte, rondes, longues, etc.).

Toutes les machines de JK Machinery offrent une manipulation simple, un fonctionnement efficace et une consommation économe.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à contacter le service client de JK Machinery.